La collectivité a lancé le dispositif Solidarité Ville de Granville le lundi 30 mars 2020. Celui-ci, encadré par Christophe Lamoureux, vise à mettre en relation des personnes souhaitant rendre service à d’autres et des habitants isolés ayant besoin de courses ou de médicaments. 

Le dispositif Solidarité Ville de Granville a été mis en place le 30 mars 2020.

Pour être bénévole ou bénéficiaire de Solidarité Ville de Granville, il suffit de contacter Christophe Lamoureux au 07 87 22 82 26.

Mélanie, 39 ans, a découvert l’existence du dispositif Solidarité Ville de Granville via Facebook. « Je suis tombée sur un lien vers l’article du site Internet de la commune qui en parlait », raconte la Granvillaise. Ni une, ni deux, la jeune femme a pris contact avec Christophe Lamoureux pour lui proposer de rejoindre le réseau de bénévoles.

La première « mission » de Mélanie lui a été confiée le lendemain de la publication de l’appel à bénévoles. « Je me suis rendue chez une dame de 84 ans habitant près de chez moi. Isolée, elle avait besoin de courses et de médicaments. Je l’ai dépannée sans rentrer chez elle. »

La bénévole qui, depuis le début du confinement, cherchait comment aider, est satisfaite de l’initiative de la collectivité. « C’est rassurant d’être encadrée par la mairie ». 

Une charte de bénévolat

Comme Mélanie, Sébastien, 40 ans, a signé la charte « Bénévole Covid-19 Granville » du dispositif créé par la mairie et validé, dans sa mise en place et son fonctionnement, par les professionnels de santé du groupement hospitalier territorial Avranches-Granville.

« C’est cette mission de bénévolat qui m’a fait me rendre compte qu’il fallait vraiment faire attention », raconte l’homme au chômage technique depuis le confinement. « J’ai réalisé que je pouvais être un danger pour des personnes plus fragiles. » Pour limiter au maximum les risques de transmission du Covid-19, les bénévoles du réseau se sont vus remettre des masques réutilisables et du gel hydro-alcoolique par la mairie.

« Nous souhaitions monter quelque chose de sécurisé pour les bénévoles et les bénéficiaires », rapporte Christophe Lamoureux, qui veille plus que jamais à ce qu’aucune personne ne soit isolée en ce moment. « Il faut que les gens qui connaissent l’existence de ce dispositif en parlent autour d’eux ! »